Accueillir des « vérités multiples »

L’échec n’est pas une fatalité, et Spring peut vous aider à renouer avec :
La reconquête de la reconnaissance de l’autre et sa redécouverte, la réussite de votre projet de vie commun
et votre réalisation personnelle.

Pour ce faire, la médiation proposée passera par la tentative d’amener les participants à la compréhension du phénomène de vérité multiple (celle de l’homme, celle de la femme, celle des enfants, celle des autres, et celle du médiateur) : ces prétendues vérités sont en réalités des représentations, subjectives. Chaque pseudo vérité ou représentation s’exprime avec des mots qui s’emploient à décrire, à raconter, à expliquer, les faits, la vie, les sentiments…

Ainsi, si les enjeux sont importants, confrontée à celle de l’autre, la vérité de l’un s’étrangle dans la gorge de l’autre. C’est le premier pas du malentendu, qui peut mener au litige, au divorce, au conflit armé.

Notre vérité est en effet malmenée et battue en brèche, par la vérité de l’autre, par sa propre « construction » du réel, par ses valeurs et croyances personnelles.

L’autre ne manque alors souvent pas de suspecter notre bonne foi, notre honnêteté, notre souci de transparence… Cette nouvelle couche de malentendu est une douleur de plus pour les parties en présence, et une bonne raison de s’ériger en victime, de se conforter dans une posture d’incompréhension, face à un monde ingrat et d’incommunicabilité… et face à un autre alors perçu comme de mauvaise foi ou manipulateur. Les vérités individuelles divergent alors de plus en plus et les écarts de vision se creusent davantage. Le doute et la méfiance s’installent un peu plus dans les cœurs.

Paradoxalement, c’est notre goût pour le vrai, l’authentique qui nous fait nous cramponner à ce que nous croyons être LA vérité… alors qu’il ne s’agit que de NOTRE vérité, une perception des choses et des faits, déjà polie, interprétée, reconstruite, biaisée.

Ce faisant, les mots coupent la vérité en tranches, la polissent, l’interprètent, la reconstruisent. Et, pour finir, souvent la trahissent. Ainsi, chacun bâtit (et se bâtit) SA vérité. Et surtout ces vérités multiples prétendent se parer des attributs de la raison, alors que ce qui touche au couple et l’amour relève surtout des émotions.

Le médiateur ne vise aucunement à faire accoucher les parties d’un accord qui lui paraîtrait honnête. Il s’assure seulement d’une bonne communication entre elles, a minima s’agissant de l’objet du litige. Il les invite à changer leur angle de vue, envisager d’autres représentations, d’autres modes de pensée, pour tenter de voir les choses du point de vue de l’autre, jusqu’à ce que chaque partie sorte de la situation de blocage où le litige l’a placé, parfois depuis des années.


Suite : La trahison / le pardon