Réparer les liens malmenés ou blessés

La démarche de médiation c’est la tentative de réparation de ou re-création de liens « malmenés » ou « blessés » ayant existé entre des personnes divisées par un conflit… ou qu’une cohabitation sans joie éloigne.

La réparation de ces liens, voire seulement de quelques liens, est un préalable nécessaire à la restauration d’une communication parfois minimale, mais nécessaire à la démarche de médiation. Cette phase est indispensable pour amener les parties à regarder dans la même direction, les inviter à accéder à la représentation de l’autre est cependant le but ultime, mais le chemin est ardu. Il convient ainsi de commencer à explorer les points, mêmes les plus minimes, sur lesquelles les parties pourraient reconnaître un accord a minima.

En phase liminaire de médiation il est n’ainsi pas central d’entrer dans le détail des faits du litige, pour poser le cadre et définir les objectifs réalistes de la démarche engagée. Même si c’est souvent la première attente des parties qui aspirent à être reconnues dans leur souffrance et les raisons de leur colère.

Le conflit entre les parties est souvent plus ou moins confus, lorsqu’il a dégénéré en conflit généralisé ; c’est-à-dire lorsque les parties en se venues à ne plus pouvoir se parler. C’est le cas lorsque l’une des parties se sent victime d’un abus ou d’une trahison, dans le cadre des litiges de nature conjugale en particulier, voire de nature civile au sens plus large. Lesdits conflits sont alors souvent explosifs.

Mais il existe aussi des conflits larvés, dans le cadre conjugal. Le conflit initial peut ainsi être mal identifié ou difficile à expliquer, lorsque tout vous rebute ou vous agace chez l’autre de manière épidermique, sans qu’il soit si simple de formuler des reproches précis, à cet autre que vous tenez – à tort ou à raison – comme responsable de la dégradation de la relation et de toutes vos blessures…


Suite : Les liens anciens, souvent aussi les plus résilients